Explore highlights

Ndop, sculpture sur bois du roi Shyaam aMbul aNgoong

Kuba-Bushoong, probablement fin XVIIIe siècle
République Démocratique du Congo (ex-Zaïre)

On commémorait parfois les rois Kuba par des portraits, sculptés pour résumer les principes de leur royauté. Cependant, à la différence de l’art du portrait européen, ces statuettes, appelées ndop, n’étaient pas une représentation réelle du roi défunt mais une sculpture posthume de son esprit. Chaque souverain est individualisé par un petit emblème sur le socle à la base de la statue. L’emblème du roi Shyaam aMbul aNgoong, fondateur de la dynastie règnante des Bushoong, est un jeu de société, le mancala. D’autres statuettes possèdent d’autres emblèmes. MishaaPelyeeng aNce était commémoré par un tambour et Mbop Pelyeeng aNce, un forgeron renommé, est associé dans la tradition orale à un support d’enclume. Sculptés au XVIIIe siècle, les Ndop sont ainsi parmi les plus anciennes œuvres de la sculpture africaine sur bois.

Les Ndop représentent fréquemment le monarque tenant une arme dans la main gauche, un ikul, ou couteau de paix, réalisée dans le style réservé aux Bushoong, le clan dirigeant de Kuba.

Les portraits en bois étaient conservés dans la chapelle du roi avec d’autres sculptures, appelées charmes royaux investis des pouvoirs magiques du roi. Lorsque le roi était absent de la capitale, on frottait d’huile les Ndop pour maintenir l’essence de sa royauté au centre du royaume.

Highlights

Browse or search over 4,000 highlights from the Museum collection

Shop Online

Discover Ancient Egypt , £20.00

Discover Ancient Egypt , £20.00